);
ASIE,  Destinations,  ROAD-TRIP,  SAFARI,  SRI LANKA

TROIS SEMAINES AU SRI LANKA – MON ITINÉRAIRE

Authentique et dépaysant, voilà ce qui me vient à l’esprit après mon voyage de trois semaines au Sri Lanka du 11 février au 3 mars 2022. Ce petit pays insulaire, situé au cœur de l’océan Indien, au sud-est de l’Inde, offre une variété impressionnante de paysages : jungle et forêts tropicales, cascades et plantations de thé en montagne, de longues plages de sable désertes dans le sud. Une belle diversité que j’espère vous faire découvrir dans cet itinéraire de trois semaines au Sri Lanka 🙂

Pour vous aider à préparer votre itinéraire au Sri Lanka, sachez que l’on découpe généralement l’île en trois parties :

  • le triangle culturel (la région d’Anuradhapura, Sigiriya, Dambulla & Kandy)
  • la région des plantations de thé (Nuwara Eliya, Ella & Haputale)
  • et enfin les plages du Sud du Sri Lanka (Tangalle, Mirissa, Unawatuna)

NB : Lors de mon voyage de trois semaines au Sri Lanka, je n’ai pas visité le Nord et la côte Est puisque la meilleure saison pour visiter ces deux parties de l’île sri lankaise se situe d’avril à septembre. En février, j’ai donc concentré mes visites sur la côte Ouest, le centre et le sud du Sri Lanka.

CARTE DÉTAILLÉE – TROIS SEMAINES AU SRI LANKA

À savoir : Vous pouvez décider de partir dans l’ordre des aiguilles d’une montre comme je l’ai fait, ou alors commencer par les plages du Sud pour remonter vers la région des plantations de thé puis vers le triangle culturel.

ITINÉRAIRE – 3 SEMAINES AU SRI LANKA JOUR PAR JOUR

(Vous pouvez cliquer directement sur l’étape qui vous intéresse)

>> Retrouvez toutes les infos pratiques avant de partir au Sri Lanka en bas de l’article


Jour 1 à 2 : Arrivée à Colombo


C’est vers 17h que nous arrivons à l’aéroport de Colombo et nous n’y resterons que le temps d’une soirée puisque nous partons dès le lendemain matin pour Sigiriya.

Où dormir à votre arrivée à Colombo ?

THE STEUART by CITRUS : Nous avons opté pour cet hôtel en raison de sa situation géographique car situé à 15min à pied de la gare de train « Colombo For Railway Station » et à 5min de la gare de bus « Bastian Mawatha Bus Station« . Cet hôtel de style « pub chic irlandais » était super confort avec une chambre climatisée et propose un bon american breakfast en terrasse : parfait pour s’acclimater en douceur !

Se rendre au centre ville de Colombo depuis l’aéroport :

  • En taxi : Nous avons opté pour la compagnie officielle de taxi « Airport Taxi Service » (c’est le guichet juste à votre gauche en sortant de l’aéroport) : comptez 3500KLR (15€) pour vous rendre dans le centre de Colombo depuis l’aéroport. Attention, le trajet prend en général 1h mais peut sensiblement varier en raison des nombreux embouteillages dans la ville de Colombo aux heures de pointe !
  • En tuk-tuk : Vous pouvez aussi opter pour un tuk-tuk à la sortie de l’aéroport : les tuk-tuk ont l’avantage de passer à travers les embouteillages si vous êtes pressés (mais mettez vous bien d’accord sur le prix avec le chauffeur avant de partir !).

Jour 2 à 5 : Sigiriya / Polonnaruwa


Après avoir fait un stop éclair à Colombo le temps d’une nuit, c’est vers Sigiriya que l’on se rend pour 3 jours. Si ce nom ne vous dit rien, vous reconnaitrez sûrement son rocher, iconique, qui a fait la renommée mondiale de l’île sri lankaise.

SIGIRIYA (LION ROCK) : GRIMPER SUR LE ROCHER DE PIDURANGALA

Pour cette première journée à Sigirya, nous décidons de partir aux aurores pour grimper sur le rocher de Pidurangala qui offre une vue extraordinaire sur le Lion Rock !

Infos pratiques pour visiter Pidurangala Rock à Sigiriya :

  • Grimper sur le rocher de Pidurangala (Pidurangala Rock) : entrée 4€/pers : l’entrée du rocher se situe au temple Pidurangala Royal Cave Temple. Une fois l’entrée payée, comptez 20min à 45min de marche (selon votre niveau sportif) pour arriver au sommet de Pidurangula depuis l’entrée.
  • Concernant la montée du rocher de Pidurangala, les marches sont un peu aléatoires et la fin de l’ascension ressemble plus à de l’escalade, mais je vous rassure, c’est 4/5 rochers à escalader : je ne suis pas du tout sportive, et j’ai réussi à atteindre le sommet, alors tout le monde peut le faire! (ahah) : faites juste bien attention à ne pas glisser par temps de pluie et à bien prendre vos appuis.
  • Pour vous rendre à l’entrée du site de Pidurangala ou de Lion Rock, je vous conseille de prendre un tuk-tuk (1.000 LKR A/R – 4€) surtout si, comme moi, vous décidez de vous y rendre au petit matin, car nous sommes en pleine jungle et il fera nuit lors de votre arrivée sur le site. Les locaux nous ont également conseillé de faire très attention aux éléphants sauvages, qui circulent librement autour du site de Sigiriya, surtout la nuit : soyez donc vigilants sur la route si vous vous y rendez à pied ou à vélo (pas de problème en journée).
  • Visiter le rocher du Lion (Lion Rock) : 28€/pers : on a fait l’impasse sur l’ascension du rocher du Lion car très cher et on a préféré grimper sur le rocher de Pidurangala. Mais si c’était à refaire, on ferait le Rocher du Lion le matin et le rocher de Pidurangala au sunset : parait-il que la lumière du coucher de soleil est à tomber !

VISITER LES RUINES DE POLONNARUWA

Après notre montée de Pidurangala Rock (arrivées à 6h et sorties à 7h30), nous partons visiter Polonnaruwa, l’une des anciennes capitales du Sri Lanka, dont les ruines sont aujourd’hui classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour se faire, nous prenons un tuk-tuk depuis Sigiriya (600LKR – 2,70€) pour nous amener à Inamaluwa Junction d’où nous prendrons le bus pour Polonnaruwa. Comptez 135 LKR – 0.60€ et 1h de trajet.

Concernant la visite, c’était une très belle surprise car je ne m’attendais pas à grand chose en particulier et j’ai finalement adoré me balader au milieu de ces anciens vestiges qui étaient, jadis, le cœur urbain et religieux d’un royaume rayonnant. La jungle a repris ses droits sur certains temples qui restent tout de même très bien conservés : des petits airs d’Angkor au Cambodge !

Infos pratiques pour visiter Polonnaruwa :

  • Horaires d’ouverture du site : 7h45 – 18h
  • Prix d’entrée 25$ (5.000 LKR) à acheter au guichet de l’archeological museum.
  • Optez pour la location d’un vélo car le site est très grand et vous ne pourrez pas tout visiter à pied : comptez 500 roupies la journée (2€) : on vous en proposera sur le chemin qui vous amène à l’entrée de l’archeological museum.
  • Privilégier une visite des ruines assez tôt le matin pour éviter la forte chaleur : comptez 3h à 5h de visite en vélo. Mais possibilité de visiter le site en tuk-tuk si vous êtes pressés par le temps.

Mon logement à Sigiriya : le Sigiriya Village

Situé au cœur de la jungle de Sigiriya, cet hôtel est réparti en petits bungalows, et vous aurez comme moi, surement la chance, de vous réveiller aux sons des singes et aux chants des oiseaux : on est bien arrivées dans la jungle et c’est tellement dépaysant et tranquille.

Le plus de cet hôtel ? La piscine offrant une vue directe sur le rocher du Lion : je valide ! Comptez 38€/nuit/pers en haute saison (janvier à mars). La nuitée est assez chère comparée aux prix moyens des hébergements au Sri Lanka mais on a voulu se faire un petit craquage ! Par contre, on a décidé de manger à l’extérieur de l’hôtel car le buffet déjeuner et diner proposé par l’hôtel était beaucoup trop cher pour notre petit budget de trois semaines au Sri Lanka !

Se rendre à Sigiriya depuis Colombo :

  1. EN BUS : 4h de trajet :
  • Depuis Colombo Bastian Mawatha Bus Terminal : prendre un bus jusqu’à Dambulla – 3h30 de trajet – (700 LKR – 3€)
  • Depuis Dambulla, prendre un des nombreux bus locaux qui va jusqu’à Sigiriya ou un tuk-tuk (1.000 LKR – 4,30€) : 30min de trajet
  1. EN TRAIN : trajet 5h30 – 6h
  • Depuis Colombo Fort Railway Station : prendre le train jusqu’à Kandy : 2h30 de trajet (8 à 10 trains/jour)
  • Depuis Kandy, prendre le bus à la gare de Good Shade Bus Stand jusqu’à Dambulla : départ toutes les 30min – 2h30 de trajet
  • Depuis Dambulla, prendre un des nombreux bus locaux qui va jusqu’à Sigiriya : départ toutes les 20min – 30min de trajet ou un tuk-tuk.

Jour 5 à 7 : Safari au Wilpattu National Park


Ayant eu le chance de faire un safari en Tanzanie en août 2019, je n’avais qu’une envie, réitérer cette expérience ! Tout en sachant qu’un safari en Tanzanie n’est pas du tout la même chose qu’un safari au Sri Lanka (pas la même superficie, pas la même faune, ni le même environnement), j’attendais avec impatience ce moment de mon voyage et c’est, en partie, pourquoi je l’ai placé au début de mon itinéraire.

On vient principalement faire un safari au Wilpattu National Park pour observer le timide léopard (j’ai eu la chance d’en apercevoir 2 à 8h du matin) mais on a aussi croisé des daims, des biches, des buffles ainsi qu’une immense diversité d’oiseaux ! Je vous fais les présentations en photos 😉

Infos pratiques pour faire un safari au Wilpattu National Park :

  • Prix d’un safari au Wilpattu : réservation via notre hébergement (voir ci-dessous) : comptez 30€ la demi-journée / 60€ la journée avec guide/chauffeur, petit déjeuner et déjeuner inclus.
  • À SAVOIR : les prix peuvent sensiblement varier selon le lieu où vous réserver votre safari et si vous partagez le véhicule ou non.

Mon avis sur mon safari au Wilpattu National Park : Si comme moi vous avez déjà fait un safari en Afrique, vous risquez d’être un peu déçus au Sri Lanka, car la faune y est moins présente et souvent dissimulée par une jungle très dense. De plus, je vous conseille de booker uniquement une demi-journée de safari (5h -12h) car l’après-midi on ne voit aucun animal, il fait chaud et on tourne en rond dans la même partie du parc, c’est un peu une demi-journée de perdue. En résumé, je n’ai pas été hyper charmée par ce parc, j’ai préféré mon safari au Yala National Park, situé plus au Sud 🙂

Mon logement à Wilpattu : le Green Sapphire Holiday Resort

Nous avons passé un superbe séjour dans cette Guest House tenue par Dylan qui est un hôte exceptionnel et d’une gentillesse incroyable : toujours souriant et attentionné ! Le diner était superbe et très généreux. La guesthouse est idéalement située en pleine campagne avec vue sur les rizières et à 15min en voiture de l’entrée du parc de Wilpattu (Dylan vous arrangera votre safari avec petit dejeuner et déjeuner inclus).

Se rendre au Wilpattu National Park depuis Sigiriya :

  1. EN BUS : 3h de trajet :
  • Tuk-tuk Sigiriya / Dambulla : 1.000 LKR (4€) – 30 min de trajet
  • Bus Dambulla / Anuradhapura : 470 LKR (2€) – 1h15 de trajet
  • Bus Anuradhapura / Wilpattu Junction : 100 LKR (0,50€) – 1h de trajet : quand vous prenez le bus à Anuradhapura, demandez celui qui s’arrête à la Wilpattu Junction (direction Puttalam).
  • Wilpattu Junction / Guesthouse : prendre un tuk-tuk : 350 LKR (1,50€) pour 10min.

Jour 7 à 8 : Une nuit express à Kandy


C’est depuis Sigiriya que nous prenons la route pour Kandy, l’ancienne capitale des rois cinghalais, au cœur du triangle culturel, véritable centre religieux de l’île, qui abrite le temple de la « Dent Sacrée », relique du bouddhisme cinghalais. J’avais lu des avis assez mitigés sur Kandy, décrite comme bruyante, étouffante et polluée, alors j’ai décidé de n’y passer qu’une nuit en coup de vent.

Mon logement à Kandy : CeylonBreezeKandy

On a choisi cet hôtel à Kandy pour sa position privilégiée au sommet d’une colline avec une vue magnifique sur la ville et la campagne environnante : splendide au coucher du soleil !

Se rendre à Kandy depuis Sigiriya : 5h de trajet

  • Bus Wilpattu Junction / Anuradhapura : 100 LKR (0,50€) – 1h15 de trajet
  • Bus Anuradhapura (OLD BUS STATION) / Kandy : 500 LKR (2,20€) – 4h de trajet

Jour 8 à 11 : Nuwara Eliya, entrée dans la région des plantations de thé


Après une nuit à Kandy, nous prenons le bus pour Nuwara Eliya qui concentre les plus belles plantations de thé du pays. Après une heure et demie de route, on commence à voir défiler des collines ondulantes et verdoyantes : le paysage est magnifique !

Que faire à Nuwara Eliya ?

En préparant mon itinéraire pour visiter le Sri Lanka, j’avais lu que pas mal de voyageurs avaient zappé Nuwara pour se rendre directement à Ella ou Haputale. Néanmoins, ayant largement le temps de visiter cette ville pendant mon voyage, j’ai préféré me faire mon propre avis. Et selon moi, Nuwara est une étape à ne pas manquer au Sri Lanka !

  • Visite de la ville de Nuwara Eliya, une ancienne station de montagne construite par les anglais

On entame notre première journée à Nuwara par une balade à pied dans la ville au cœur des anciennes demeures anglaises et des hôtels de style victorien comme le Hill Club et le Grand Hotel. Une belle promenade où on a vraiment eu l’impression de se retrouver au cœur de la campagne anglosaxonne.

  • Balade au cœur des plantations de thé : Pedro Tea Estate Factory

Lors de notre deuxième journée, nous souhaitions nous balader dans une plantation de thé. La plus connue et la plus grande à Nuwara est celle de Damro Labookellie mais il est impossible de s’y balader librement alors nous avons opté pour celle de Pedro Tea Estate. La balade est gratuite et la plantation immense avec un magnifique panorama de collines verdoyantes défilant sous nos yeux.

Mon logement à Nuwara Eliya : Pigeons Nest 

Une superbe guesthouse située sur les hauteurs de Nuwara Eliya tout en étant proche du centre ville. J’ai adoré le coin salon avec cheminée : parfait pour chiller le soir près du feu. Akram et Prince étaient super sympathiques et de très bons conseils pour visiter la ville et ses alentours.

Comment se rendre à Nuwara Eliya depuis Kandy ?

  • Bus Kandy / Nuwara Eliya : 188 LKR (0,85€) – 3h de trajet
  • En train : Possibilité de vous rendre de Kandy à Nuwara Eliya en train (voir étape ci-dessous).

Jour 11 à 13 : ELLA, LA PLUS INSTAGRAMMABLE


Après 3 jours passés à Nuwara Eliya, nous prenons le célèbre train pour Ella, une ville très visitée par les touristes pour son Nine Arch Bridge, (comprendre le pont aux 9 arches), l’un des spots les plus « instagrammés » du Sri Lanka !

  • Prendre le train de Nuwara Eliya à ELLA :

C’est l’un des trajets en train le plus connu, le plus prisé et le plus photographié du Sri Lanka et je comprends pourquoi ! Le train faisant la liaison Kandy / Badulla en passant par Nuwara Eliya, Haputale et Ella traverse des paysages verdoyants à couper le souffle, et on peut le dire, on en prend plein les yeux !

Mais la popularité de ce trajet à un prix…nous n’avions aucune place assise dans le train de 12h45 qui était ARCHI-BONDÉ et on a décidé de s’asseoir sur nos backpacks durant le trajet pour observer la vue (sinon on risquait de passer le trajet debout dans le couloir du wagon à ne rien voir). Heureusement, pas mal de touristes et locaux descendent à Haputale et le train se vide un peu mais le meilleur panorama est déjà passé.

Infos pratiques pour prendre le train de Nuwara Eliya (gare de Nanu Oya) à Ella :

  • Environ 6 trains/jour. Consulter les horaires de train sur le site : railway.gov.lk et privilégiez vraiment le train du matin pour éviter la foule de touristes.
  • Pensez à acheter votre ticket de train à la gare 30min / 1h avant le départ pour vous assurer d’avoir une place. Prenez la 2nde ou la 1ère classe.
  • Comptez 120KLR (3€) pour faire Nuwara Eliya / Ella et 3h de trajet (le trajet est assez lent et vous permet d’observer tranquillement des paysages montagneux et verdoyants à couper le souffle).
  • À savoir : le train a souvent du retard donc pas de panique : le notre avait plus d’une heure de retard.

UNE JOURNÉE À ELLA, QUE FAIRE ?

  • Randonnée au Little Adam’s Peak

C’est à nouveau aux aurores que nous nous levons pour nous rendre en tuk-tuk au Little Adam’s Peak. La balade est gratuite et facile jusqu’au sommet, en plus d’être hyper agréable. La première partie (15 minutes de marche), c’est vraiment une belle petite promenade de santé au cœur de magnifiques plantations de thé puis on arrive à des escaliers et là c’est la petite partie ascension qui débute (comptez 15min à 30min de montée selon votre condition physique).

Une fois arrivé au sommet, la vue sur le Ella Rock est magnifique avec une petite brume qui vient de temps en temps ajouter une ambiance encore plus mystique au paysage !

  • Visiter le Nine Arch Bridge

Après notre promenade au Little Adam’s Peak, nous prenons un tuk-tuk pour nous rendre au Nine Arch Bridge. L’accès au pont est gratuit et contrairement à ce que je pensais, il n’y avait pas « tant de monde » que ça.

Après avoir marché un peu sur les rails, on se rend au Asanka Cafe situé sur les hauteurs : la montée pour s’y rendre est assez difficile surtout avec la chaleur mais la vue sur le pont est magnifique. Le petit monsieur qui tient ce café très modeste est adorable et au moment où on voulait partir nous dit « nan nan attendez le train va bientôt passer » et après 20min, on voit effectivement le train traverser le pont : un moment iconique !

Infos pratiques pour visiter le Nine Arch Bridge :

  • S’y rendre très tôt le matin pour éviter la foule : il existe deux chemins pour se rendre au pont depuis Ella : soit par les rails (comptez 30min à pied), soit par un sentier de rando à travers les collines (comptez 1h30 à pied).
  • Horaires des trains sur le Nine Arch Bridge à Ella : 6h20, 6h45, 9h20, 11h55, 12h30, 12h55, 15h30, 17h30, 18h30 et 19h45. (consulter les horaires de train en temps réel sur le site : railway.gov.lk)
  • Mon petit conseil : N’hésitez pas à vous installer à un café en hauteur pour admirer la vue sur le pont et voir le train passer : je vous conseille le Nine Arch View Ella ou le Asanka Cafe
  • Mes bonnes adresses à Ella pour se restaurer :
  • Mandala Cafe : Situé juste en face de la gare d’Ella, ce petit café offre une ambiance bobo / baba cool et surtout une cuisine un peu plus américanisé (ça fait plaisir quand tu satures du rice & curry et du kottu ahah)
  • Chill Cafe & Dream Cafe : Situés l’un à côté de l’autre, ce sont aussi des cafés américanisés où vous trouverez à la carte des burgers, des pizzas, des frites de patate douce, des salades vegan, des pancakes… le tout sur une superbe terrasse en bois.

Où dormir à Ella : Hotel Paramount

Une superbe guesthouse située sur les hauteurs de Ella. Notre hôte était très gentil et nous y avons pris notre meilleur petit-déjeuner du séjour: Café / thé / toasts / omelettes/ wraps salés/ crêpes coco – miel : un délice ! Le tout avec une vue panoramique sur les collines environnantes d’Ella : on en a pris plein les yeux au lever du soleil !


Jour 13 à 16 : Safari au Yala National Park


Après une semaine passée dans la région des plantations de thé du Sri Lanka, nous quittons Ella pour retrouver la beauté de la faune srilankaise. Et c’est à Tissamaharama que nous posons nos valises pour faire un safari au Yala National Park

SAFARI AU YALA NATIONAL PARK

Deuxième plus grand parc en superficie derrière le Wilpattu National Park, le Yala National Park est celui où vous aurez le plus de chance d’apercevoir le discret léopard ! À la différence du parc de Wilpattu, le parc de Yala a plus des airs de brousse africaine et moins de jungle et j’y ai trouvé les paysages magnifiques !

Alors quels animaux peut-on apercevoir au Yala National Park ?

En théorie, et je dis bien en théorie, vous pouvez avoir la chance de croiser singes, éléphants, léopards, crocodiles, ours bruns, buffles… ainsi qu’une immense diversité d’oiseaux, mais comme partout ailleurs et comme pour n’importe quel safari, la nature est imprévisible et la faune mobile : partir en safari, c’est donc la chance de croiser une foule d’animaux au jour 1 contre 0 au jour 2, et c’est ça qui fait toute la beauté des rencontres.

Quant à moi, j’ai eu la chance d’apercevoir la star de la réserve : le magnifique léopard, mais de loin, de très très loin, perché sur un arbre. Merci le zoom de mon appareil pour la photo ci-dessous et je vous conseille vivement de prendre des jumelles, ou de demander à votre chauffeur s’il en a, avant de partir en safari : quasi obligatoire si vous voulez apercevoir le léopard.

On a aussi eu la chance de voir de très près une famille d’éléphants qui se nourrissaient sur les arbres près de la route principale : de si beaux et majestueux animaux (je ne vous parle même pas de l’éléphanteau qui était juste à croquer !)

Infos pratiques pour faire un safari au Yala National Park :

  • Prix d’un safari privatif au Yala National Park : réservation via notre hébergement (voir ci-dessous) : 30€ la demi-journée / 60€ la journée

Mon avis sur mon safari au Yala National Park : J’avais lu pas mal d’avis négatifs sur les safaris au Yala National Park et notamment en raison du trop grand nombre de jeeps dans ce parc et personnellement je n’ai pas du tout vécu ce genre de mauvaise expérience. Certes il y avait une trentaine de véhicules avant l’ouverture du parc mais après 1h à rouler nous n’en croisions que 5/6 sur la route et surtout là où le léopard avait été aperçu puis plus rien, nous étions seuls au milieu du parc. Seul petit hic : la conduite des chauffeurs est franchement brusque et les routes parfois périlleuses, on est ressorties avec des bleus à la fin de la journée donc bien vous tenir à tout moment dans la jeep !

Où dormir au Yala National Park ? : The Green View Yala

Si vous avez prévu de faire un safari au Yala National Park, vous séjournerez sûrement dans la ville de Tissamaharama ou de Kataragama : les deux points de départ pour partir en safari car aucun lodge ne se situe à l’intérieur de la réserve.

Une superbe Guest house familiale ! Les deux chambres en bois sont climatisées et offrent une vue directe sur les rizières. La famille était adorable et s’est occupé de nous réserver notre safari au Yala National Park 🙂 Seul petit bémol : pas de restauration sur place (sauf le petit déjeuner qui était superbe) et il y a seulement un seul restaurant (smoky kitchen) à 5min à pied de la guesthouse pour déjeuner et diner, c’était un peu embêtant mais on a fait avec 😊

À SAVOIR : À 15min à pied du Green View Yala, vous pourrez aller observer les chauves souris près du lac qui s’envolent tous les soir au coucher de soleil.

Comment se rendre au Yala National Park depuis Ella ?

  • Bus Ella / Thanamalwila Bus Station : 180 LKR (1€) – 2h30 de trajet
  • Puis prendre bus Thanamalwila / Tissamaharama : 82 LKR (0,20€) – 1h de trajet

Jour 16 à 18 : Tangalle, premiers jours sur les plages du sud


Après plus de deux semaines au Sri Lanka à sillonner les régions du Nord et du centre, nous arrivons sur les plages du sud où nous passerons nos derniers jours. Je vous avoue que ce n’est pas la partie que j’attendais le plus de ce voyage car je ne suis pas du style à larver sur la plage toute la journée et celles du Sri Lanka étaient assez réputées pour être le paradis des surfeurs, mais très peu pour le snorkelling (moi qui adore ça !). Néanmoins, ça fait toujours du bien de se relaxer sous les cocotiers après 15 jours de visites et d’excursions.

Comme je vous le disais plus haut, il n’y a pas grand chose à faire dans le sud du Sri Lanka et encore moins à Tangalle. On en a donc profité pour se reposer et profiter d’un magnifique coucher de soleil sur la plage à 5min de notre guesthouse (voir photos ci-dessus). Les plages à Tangalle ont l’avantage d’être très grandes et quasi désertes : un bonheur !

Où dormir à Tangalle ? : Star Light Cabanas & Restaurant

On a opté pour cette guesthouse paisible et tranquille située à 5min de la plage (mais on n’a pas pu s’y baigner à cause des vagues et du courant). Dommage qu’il n’y ait pas de climatisation dans les chambres car on a eu très très chaud à Tangalle ! Il n’y a pas non plus de restaurants, ni de cafés aux alentours donc en toute honnêteté après avoir chillé 15min dans nos hamacs et 15min à la plage, on s’est un peu ennuyées 🙁 Mais si vous souhaitez être tranquille sans aucun touristes, ce coin est parfait pour vous !

Comment se rendre à Tangalle depuis Tissamaharama ?

  • Prendre le bus à Tissamaharama direction Matara et demander au chauffeur de vous arrêter à Tangalle : 165 LKR (0,75€) – 1h30 de trajet

Jour 18 à 20 : Observation des baleines à Mirissa


Après une journée chill à Tangalle, nous partons pour Mirissa, principalement pour aller y observer les baleines et dauphins lors d’une excursion avec la compagnie éco-responsable Raja & the Whales.

J’avais longtemps hésité à faire cette observation des baleines à Mirissa car beaucoup de compagnies locales ne respectent pas du tout les distances avec les baleines en se lançant dans une course poursuite avec elles et en les effrayant ! Faites donc très attention à la compagnie que vous choisirez si vous souhaitez observer respectueusement les baleines.

Mon expérience avec la compagnie Raja & the Whales : le bateau part seul en mer et nous ne suivons pas les autres groupes de bateau partis au même moment. Ainsi, pendant 7h, nous croiserons seulement quelques bateaux de pêcheurs à qui l’équipe demandera s’ils ont croisé des baleines. Les dauphins spinners se sont joints à notre rythme de croisière et ont joué devant la coque du bateau pendant une bonne vingtaine de minutes : un spectacle incroyable !

Après 5h de navigation, nous croiserons finalement un Rorqual (Fin whale en anglais) qui s’approchera même du bateau avant de disparaitre à nouveau dans les profondeurs de l’océan.

En résumé, je vous conseille cette compagnie avec laquelle on laisse les dauphins et les baleines venir à nous (d’ailleurs dès le début le capitaine nous le dit : nous ne ferons pas d’accélération pour ne pas les effrayer ou les percuter par accident comme le font d’autres bateaux !).

Infos pratiques pour observer les baleines à Mirissa avec Raja & the Whales :

  • Prix 54$ (50€) (avec transfert depuis votre hôtel, petit dej et snacks inclus) : réservez votre excursion sur le site ou via le numéro whatsapp indiqué sur leur page.
  • Durée : entre 4h à 7h : tout dépend des infos que l’équipe récupère auprès des pêcheurs en mer. Si pas de baleines aperçues, l’excursion dure environ 3h à 4h. Sinon, le bateau reste en mer plus longtemps.
  • L’équipe a un photographe à bord qui se charge de prendre les photos et de vous les envoyer par mail ensuite : ce qui vous permet de profiter pleinement du spectacle sans vous bousculer pour avoir « THE PHOTO » !

Où dormir à Mirissa/Matara ? : Turtle Eco Beach / The Doctor’s House

Le Turtle Eco Beach est situé juste en face de la plage de Madiha et à côté de pas mal de petits cafés et restaurants hyper sympas comme le Doctor House : un super concept qui allie auberge de jeunesse / restaurant / cafés / bars / boutiques vintage, le tout construit dans un ancien hôpital abandonné avec un superbe extérieur !

Comment se rendre à Mirissa depuis Tangalle ?

  • Prendre le bus à Tissamaharama direction Matara et demander au chauffeur de vous arrêter à Tangalle : 165 LKR (0,75€) – 1h30 de trajet

Jour 20 à 21 : Retour à Colombo & vol pour Paris


Nous devions initialement rester plus longtemps sur la côte sud du Sri Lanka mais la chaleur aura eu raison de nous et voyant qu’on ne pouvait rien faire de particulier mis à part chiller sur la plage, nous décidons de remonter sur Colombo pour une dernière nuit avant de prendre notre vol pour Paris.

Où dormir à Colombo ? : Nivasa Hotel

Pour notre dernière nuit à Colombo, on a opté pour cette petite guesthouse à la déco casual et soignée et petit déjeuner en terrasse : on s’y est senties comme à la maison ! Parfait pour finir en beauté notre séjour de trois semaines au Sri Lanka 🙂 L’hôtel peut vous organiser votre transfert vers l’aéroport pour 4.000 LKR (18€).


À SAVOIR AVANT PARTIR EN VOYAGE AU SRI LANKA :

  • DEMANDE DE VISA TOURISTIQUE OBLIGATOIRE (ETA) : à remplir en ligne sur : eta.gov.lk. Délivrance sous 72h (7 jours maximum). Prix du E-VISA de 30 jours : 35$ en février 2022 (31€). Perso, mon ETA a été validé sous 2h !
  • POINT COVID SRI LANKA (en date du 8 février 2022 pouvant être soumis à modification) :
  • Pour les vaccinés détenteurs du pass sanitaire :
  1. Faire un TEST PCR valable 72h pour l’arrivée au Sri Lanka : il doit être en ANGLAIS.
  1. Souscrire à une assurance covid srilankaise payante & obligatoire sur le site https://visitsrilanka.gov.lk/ ou https://portal.pionline.lk/covidinsurance/ : l’assurance coûte 12€/pers.
  1. Remplir un formulaire de santé avant l’entrée sur le territoire (on vous le donne à remplir dans l’avion).
  • Pour les non vaccinés : quarantaine de 14 jours obligatoire avec plusieurs tests avant et sur place + souscription à l’assurance Covid sri lankaise obligatoire.
  • EDIT DU 4 MARS 2022 : pour les vaccinés : plus besoin de test PCR et pour les non vaccinés : aucune quarantaine à l’arrivée mais obligation de faire un TEST PCR de moins de 72h. Renseignez-vous en temps actuel sur : https://www.srilanka.travel/helloagain/

QUAND PARTIR AU SRI LANKA ? :

  • La meilleure saison pour partir au Sri Lanka se situe de novembre à mars, période qui correspond à la saison sèche dans la majeure partie du pays ( sauf pour la côte Nord-Est où la saison sèche se situe d’avril à octobre).
  • À savoir : même en saison sèche, il peut pleuvoir : ça a été le cas pour moi une journée à Sigiriya et une à Tangalle. Idem pour les températures qui peuvent être vite difficiles à supporter, surtout dans le Sud (Yala National Park, Tangalle, Mirissa, Unawatuna) : pensez à y réserver des chambres climatisées !
  • Je vous conseille, de manière générale, de faire le maximum d’activités le matin avant que la chaleur et l’humidité ne deviennent trop écrasantes et ça vous permettra aussi de profiter de certains lieux sans trop de touristes avec de belles lumières à la clé.

BUDGET POUR UN MOIS AU SRI LANKA :

  • Billets d’avion : Paris CDG – Colombo avec Qatar Airways : 530€ A/R avec 3h d’escale à Doha.
  • Mes hébergements pour 3 semaines et 2 personnes en chambre double + petit déjeuner inclus : 485e/pers : mais votre budget hébergement peut sensiblement varier selon vos choix d’établissements 😉
  • Budget activités : la majorité des activités et visites sont gratuites au Sri Lanka sauf exceptions ci-dessous (non exhaustif) :
  • Safaris au Wilpattu et Yala National Park (30€ la demi-journée / 60€ la journée)
  • Pidurangala Rock : 5€ / Lion Rock (30€)
  • Entrée du site archéologique de Polonnaruwa : 25€
  • Observation des baleines avec la compagnie eco-responsable Raja & the Wales : 50€ la demie journée

TRANSPORTS AU SRI LANKA

  • Vous n’aurez aucun mal à vous déplacer d’un lieu à un autre au Sri Lanka tant les transports publics sont nombreux et diversifiés : train, bus, tuk-tuk, voitures avec chauffeurs etc… Le train et le bus sont les moyens les plus utilisés et les moins chers pour se déplacer et desservent quasi tous les centres d’intérêts du pays.
  • Pour les bus : il y en a partout tout le temps ! Vous payez directement vos places dans le bus (souvent elles ne coûtent que quelques roupies, entre 145KLR et 500KLR /personne selon la nature du trajet) et vous laissez les bagages devant à côte du conducteur. Par contre soyez prévenus, prendre le bus, c’est quelque chose au Sri Lanka : la conduite est rapide et parfois assez brusque, c’est un peu le Magicobus de Harry Potter ! (perso moi j’ai adoré ahah)
  • Pour les trains : il y a un peu moins de trains/jour que les bus et certains trajets comme Colombo/Kandy ou Kandy/Nuwara sont assez prisés des touristes en haute saison (novembre à mars) donc je vous conseille de venir en gare la veille pour prendre vos tickets ou le jour même mais avec quelques minutes d’avance pour être sur d’avoir une place. Vous pouvez consulter les horaires des trains en avance sur le site : railway.gov.lk
  • À SAVOIR : il n’est pas possible de réserver en ligne vos trajets en bus ou en train et il faudra vous rendre directement en gare ou à la station de bus pour réserver vos billets (qu’il faut parfois prendre un peu en avance comme pour le trajet en train de Kandy à Ella direction Badulla qui est pris d’assaut par les touristes !)
  • En tuk-tuk : les tuk-tuk, c’est un peu comme les bus, il y en a partout ! Et vous les prendrez surtout pour vous rendre de votre hôtel à un site ou à une station de bus/de train. Faites bien attention à négocier et fixer un prix avant de monter dans le tuk-tuk, surtout à Colombo où les chauffeurs triplent les prix !

SÉCURITÉ AU SRI LANKA

  • Pas mal de personnes m’ont demandée sur mon compte Instagram s’il était facile pour une fille de voyager au Sri Lanka : mon expérience personnelle a été très positive, je n’ai eu aucun souci en étant là bas ! Parfois les locaux vous regardent avec un peu d’insistance mais rien de gênant. Par contre, j’ai remarqué que les sri lankais regardaient beaucoup mes colliers en or autour du cou (signes de richesse et de réussite au Sri Lanka).
  • Cela étant dit, je tiens à préciser que je ne sortais pas le soir ou la nuit et que je ne portais jamais de shorts, de hauts ou de robes courtes, pas même à la plage, car je tenais à respecter une certaine pudeur partagée par l’ensemble de la population sri lankaise.

MONNAIE AU SRI LANKA

  • La monnaie est la roupie sri lankaise (LKR). Pour vous faire une idée, en février 2022, 1.000 LKR = 4€ et 5.000 LKR = 22,5€. Sachez que le change se fait uniquement à l’intérieur du pays car la roupie sri lankaise ne circule pas à l’international. Vous avez donc 2 options :
  1. Retirez directement dans un ATM à votre arrivée à l’aéroport
  2. Retirez des espèces en amont et faire le change à l’aéroport (de ce que j’ai pu lire, les taux ne sont pas si élevés)

MES CONSEILS :

  • Optez pour une carte de paiement Revolut pour vous éviter les frais de commissions lors de vos retraits.
  • La plupart des hôtels/guesthouses n’accepent pas les CB : pensez donc à retirer une bonne somme en espèce pour ne pas être pris au dépourvu (quitte à les disperser un peu partout pour ne pas tout avoir au même endroit !)
  • N’oubliez pas votre adaptateur ! + en février 2022, le Sri Lanka connait une crise économique, et on a fait face à pas mal de coupures d’électricité, surtout à Ella et dans le Sud du pays, donc pensez à bien charger vos téléphones, appareils photos et batteries internes dès que vous avez du courant pour ne pas être embêtés si coupures il y a (elles peuvent durer toute la journée à certains endroits !).
  • Pensez à prendre avec vous des sprays anti moustiques et une crème solaire biodégradable ainsi que des vêtements chauds pour la région du centre (Nuwara / Ella / Haputale) : les nuits sont un peu frisquettes en montagne.

Voilà, j’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile pour préparer votre itinéraire au Sri Lanka !

N’hésitez pas également à donner votre avis sur votre expérience au Sri Lanka, à me notifier des liens morts ou des MAJ d’informations par commentaire en bas de l’article pour en faire profiter les lecteurs ! 😉  


>> Suivez moi également sur instagram & pinterest

Moi, c'est Elodie, une passionnée de voyage et de découverte qui souhaite vous faire partager ses itinéraires, ses expériences et ses bons plans voyages, le tout en photos !

4 commentaires

Laisser un commentaire